Skip to content
October 17, 2012 / Anne-Marie et Genevieve

La prématurité à l’école

La prématurité scolaire peut prendre bien des formes. Il peut s’agir d’enfants qui sont nés dans les derniers mois de l’été ou en automne et qui se retrouvent avec des enfants qui ont presqu’un an de différence dans la même classe. Il peut être également  question de prématurité au sens biologique pur, c’est-à -dire des enfants nés avant 37 semaines de grossesse.

Il est d’ailleurs possible de remarquer que les enfants se retrouvant dans des classes avec besoins particuliers (ex : troubles d’apprentissage), les enfants suivis en orthopédagogie ainsi que les enfants  prenant des psychostimulants, sont souvent les plus jeunes de leurs classes… Ainsi, sans tout généraliser, il y a matière  à se poser des questions : tenons-nous vraiment compte de la maturité (affective, cognitive, comportementale) d’un enfant avant de le catégoriser avec un trouble d’apprentissage ? Comment un enfant performerait-il parmi des enfants du même âge (réel) que lui?

Plusieurs experts s’entendent pour dire qu’on ne peut absolument pas écarter l’âge physique et biologique de l’équation lors de l’évaluation d’un enfant avec troubles d’apprentissage, d’hyperactivité ou troubles d’attention. Malheureusement, ceci arrive bien trop souvent dans ce problème multi-facettes demandant bien plus qu’un simple test de Conners …

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: