Skip to content
October 11, 2012 / Anne-Marie et Genevieve

Une marche contre le Ritalin

Par hasard, samedi dernier, je fus témoin d’une manifestation pour le moins originale au centre-ville de Montréal : contre la surprescription de Ritalin. Les gens manifestaient contre la trop grande facilité d’obtention de prescriptions de ce genre ainsi que contre le manque d’objectivité face aux méthodes diagnostiques utilisées pour déceler le TDAH chez les enfants.

En consultant les articles publicisant cette marche, on peut essentiellement y lire que le Québec est encore champion toutes catégories pour les prescriptions de Ritalin; soit 44% des ordonnances au Canada. De plus, ils y présentaient des chiffres concernant les morts subites et les problèmes cardiaques liés à la prise de produits psychostimulants comme le Ritalin. En tant que pharmacienne, bien que je fusse au courant de ces faits, il s’agissait du premier article que je voyais qui mentionnait ceci à la population. Évidemment, l’industrie pharmaceutique n’aime pas admettre ce type d’effet secondaire mais je crois que plusieurs parents y penseraient à deux fois avant de donner la médication à leurs enfants s’ils savaient tout ce qui est à savoir !

Sachant que les parents sont maintenant conscients que les produits pour le rhume contenant des décongestionnants peuvent être dangereux chez les moins de 6 ans (risques cardiaques), je me demande ce qui se passerait si les mêmes mises en garde étaient faites face aux psychostimulants (Ritalin, Concerta, Biphentin)…

Imaginez  simplement ce qui pourrait arriver à un adolescent qui mélangerait Red Bull et Ritalin et qui fournit un effort cardiaque élevé lors d’une activité sportive? Les parents doivent avoir accès à toute l’information disponible, si leurs enfants prennent ce genre de médicaments !

Advertisements

4 Comments

Leave a Comment
  1. Anonymous / Oct 19 2012 12:29

    Vous semblez faire référence à la marche organisée par l’église de la Scientologie… Cette secte qui milite contre la psychiatrie (!) et l’utilisation de toute forme de médication, peu importe les circonstances. Votre support implicite à cette secte me laisse dubitatif!!

    Les psychostimulants sont nécessaires pour plusieurs enfants. Votre discours est culpabilisant pour les parents qui décident d’avoir recours à ce traitement. D’autant plus que, contrairement à ce que vous laissez entendre, il n’y a aucun risque lien entre l’utilisation de psychostimulants et les problèmes cardiaques. Je vous suggère de changer vos sources d’information, l’église de scientologie ne devrait, en aucun cas, être utilisé pour étayer vos propos.

    Ce post est malheureux puisque je crois qu’il est pertinent et intéressant d’explorer les liens entre l’hyperactivité et l’alimentation.

    • Anne-Marie et Genevieve / Oct 28 2012 12:29

      Merci pour votre commentaire et votre opinion. Je veux premierement vous dire qu’en tant que pharmacienne, je sais tres bien que plusieurs enfants ont de bons résultats avec les psychostimulants. Par contre le Québec compte un taux anormalement élevé de prescriptions de ce genre et, ce par rapport au reste de tous les pays industrialisés, cela doit faire réfléchir…

      Si vous lisez le blogue en profondeur, vous saurez que nous avons personnellement essayé les psychostimulants sur nos propres enfants, mais pour eux, je dis bien pour eux, ce n’était pas la solution…Nous avons donc cherché ici et ailleurs d’autres options, d’autres facons de faire, et sommes maintenant convaincues apres 7 ans de lectures sur le sujet et par expérimentation que la nourriture, les intolérances alimentaires, les additifs, colorants, saveurs, sont grandement impliqués dans le comportement et l’apprentissage de certains enfants, et nous ne sommes pas seules a le remarquer. En aucun temps notre discours est culpabilisant sur l’usage de la médication, par contre, vous devez savoir les risques de l’usage de ces produits a long et moyen terme , et je vous invite a aller consulter les monographies détaillées de ceux-ci , ainsi que les rapports d’effets indésirables (et oui, risques cardiaques) qui sont disponibles sur internet par les compagnies pharmaceutiques.

      Nous ne faisons pas partie de la scientologie, mais je notais dans leur discours le brin de vérité sur les risques associés a la prise de ce type de médication. Tant mieux si vos enfants réagissent bien a cette médication….ce n’est pas nécessairement le cas de tous!

  2. Elodie / Nov 26 2012 12:29

    A partir du moment où on critique l’abus de ritalin et autres diagnostics de TDAH, on fait forcément partie de la scientologie. Elle est où la liberté de paroles? Je ne donnerai jamais ce poison à mon fils et pourtant on voulait lui en faire prendre. Ma solution a été de connaître les causes de son mal-être à l’école et de son comportement. Résultat : trouble d’apprentissage et mauvaise prise en charge de la vision. Je suis persuadée que pas mal d’enfants souffrent de problèmes de vision non détectés également, il n’existe pas de véritables politiques pour détecter les problèmes de vision à l’école, enfin d’après mon expérience. Vous avez raison également de dire que les causes peuvent provenir des additifs alimentaires. Plus le système de santé sera en difficulté, plus les enfants prendront du ritalin. En 5 ans, aucun médecin de famille, listes d’attente interminables… alors qui joue le rôle de médecin, c’est l’école et tous les professionnels qui tournent autour. Je considère ces gens incompétents pour effectuer des prédiagnostics qu’un médecin se contentera de signer. Aujourd’hui, mon fils est sorti d’affaires et on a quitté la province par la même occasion : pseudodiagnostics erronés, on a tout vu et tout entendu, même les éducatrices de garderie s’y mettent. Je pleure pour les petits amis que mon fils a laissé : soigner au ritalin diverses carences ou simplement parce qu’aucun médecin n’était là pour nous prescrire des vitamines ou autres omégas 3 pour l’hiver par exemple. Mon mari et moi avons également laissé notre santé au Québec (on en voit aujourd’hui les conséquences), par contre, on y a également laissé nos impôts, des ennuis et beaucoup de traumatismes pour fiston. Bon, on a pas le droit d’en parler, ce n’est pas politiquement correct!

    • Anne-Marie et Genevieve / Nov 27 2012 12:29

      Merci pour votre témoignage . Vous soulevez en effet le fait que plusieurs enfants n’ont pas une bonne vision et que cela peut effectivement mener à des prescriptions inutiles de psychostimulants…Je vous félicite d’avoir cru en votre fils et en ses capacités , et d’avoir cherche plus loin que dans la facilité ! Le Québec vient de perdre des gens de qualité !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: