Skip to content
August 1, 2012 / Anne-Marie et Genevieve

Hyperactivité et changements de régimes

Nous lisons souvent des articles qui parlent de l’efficacité des changements de régimes sur l’hyperactivité. Certains sont pour, d’autres contre. Ceux qui s’y opposent ont toujours les mêmes arguments : aucune preuve ou ne peut remplacer une thérapie médicamenteuse.

Nous voulons ici éclaircir le tout et répondre à ces arguments peu fondés.

En ce qui a trait aux preuves, il est très difficile de faire des études surtout si l’on part du fait que chaque enfant réagit différemment aux colorants, additifs et aliments. Prenons l’exemple d’un enfant soumis à une étude qui élimine le gluten : si cet enfant n’a pas d’intolérance à celui-ci aucune amélioration ne sera notée. De même, un enfant qui réagit aux phosphates ou aux sulfites alimentaires peut avoir tout autant de symptômes lors d’études éliminant les colorants chimiques alimentaires. Comme vous voyez, il est possible de passer à côté de quelque chose d’important si les études ne sont pas individualisées aux sujets dont on connait les intolérances (tests réalisés au préalable).

Finalement, nous ne voyons pas en quoi l’élimination du maximum d’additifs chimiques ne serait pas une bonne chose pour chaque enfant, hyperactif ou pas. C’est plutôt ici une question de gros bon sens et de santé !

About these ads

3 Comments

Leave a Comment
  1. Stéphane Lemay / Aug 1 2012 12:29

    Je suis d’accord. Le GBS est souvent la solution qu’on retient à tort alors qu’on devrait s’y fier en premier!

  2. Laure LABERNARDIERE / Aug 2 2012 12:29

    Malheureusement les tests d’intolérances (tout au moins ceux fait à Paris) ne testent ni les phosphates, ni la lécithine, ni les pesticides et seulement une dizaine d’additifs.
    J’ai fait faire cette prise de sang à mon fils et il a plusieurs intolérances. J’ai fait l’exclusion de ces aliments, cela a réglé son problème d’eczéma mais il a encore des troubles du comportement régulier.
    La prise de sang de mon fils a révélé qu’il était intolérant au jaune d’œuf, mais est-ce à la lécithine qui est dans le jaune d’œuf ou est-ce à une autre molécule du jaune d’œuf ?? C’est très difficile à déterminer.
    Il est légèrement intolérant au blé (mais pas au gluten) ce qui voudrait dire qu’il ne peut en manger que tous les 3 ou 4 jours. Mais ne risque t’il pas de se retrouver en continue en manque de gluten (énervement) puis reprise de gluten puis manque de gluten (énervement) puisque le gluten est une drogue ?
    Avez-vous noté des réactions à des aliments alors qu’ils étaient négatifs aux tests Immupro ?
    Je vais continuer les tests cet été en individualisant par enfant. Comment peux t’on tester s’il y a intolérance aux sulfites (avec quels aliments) ?
    Merci beaucoup pour tout votre travail.

    • Anne-Marie et Genevieve / Aug 9 2012 12:29

      En general par rapport au test immupro, les aliments qui ne provoquaient pas de reactions lors du test n’en provoquaient pas non plus dans la vraie vie et vice-versa. Pour les sulfites, il y
      en a dans les frites congelees, les apricots secs, les pates a pizza congelees, le raifort, le vin …. Cela provoque souvent des réactions d’essouflement et aussi un peu d’urticaire… Vous trouverez un article essentiellement sur les sulfites dans le blogue , il suffit d’entrer le mot sulfite dans la recherche… Merci!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Follow

Get every new post delivered to your Inbox.

Join 78 other followers

%d bloggers like this: