Skip to content
August 4, 2011 / Anne-Marie et Genevieve

Produits chimiques et psychostimulants

Il existe des caractéristiques physiques faciles à détecter lors d’une intolérance alimentaire. Par exemple, la transpiration. Lors d’une intolérance, vous pourrez observer une transpiration accrue de la tête et du corps de l’enfant, et ce, même en plein hiver, indépendamment de la température ambiante. Une deuxième caractéristique, cette fois-ci plus étonnante, est aussi remarquée : les hallucinations visuelles. Ainsi ma fille voyait des araignées et des grillons géants lorsqu’elle mangeait quelque chose qui ne lui allait pas, plus particulièrement certains colorants. Curieusement,lors de l’essai des psychostimulants (Ritalin) chez elle vers l’âge de 4 ans, elle avait eu des hallucinations visuelles similaires : elle voyait des serpents et ce, jour et nuit. Ainsi, j’ai été stupéfaite en découvrant, lors de mes recherches, des rapports de compagnies pharmaceutiques faisant état d’hallucinations de serpents en tant qu’effets secondaires des psychostimulants…

Serait-ce alors logique de penser qu’il pourrait y avoir une sur-stimulation au niveau du cerveau, provoquée par certains produits chimiques (par exemple les colorants) similaire aux effets des psychostimulants? À suivre…

About these ads

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Follow

Get every new post delivered to your Inbox.

Join 76 other followers

%d bloggers like this: