Skip to content
April 7, 2011 / Anne-Marie et Genevieve

La génétique et l’hyperactivité

On entend parler depuis plusieurs années que l’hyperactivité aurait une cause génétique, et que si l’un des parents en était atteint lors de son enfance, la probabilité qu’un des enfants en soit affecté est de 4 à 10 fois plus élevée que dans la population en général. Une étude récente sur des jumeaux identiques a permis de constater que si l’un des jumeaux a un déficit d’attention avec ou sans hyperactivité associée, les chances que l’autre enfant le développe est de 75%, ce qui est un indice clair que la génétique joue un rôle prédominant dans ces troubles. Il est cependant trop tôt pour pouvoir diagnostiquer l’hyperactivité ou le déficit d’attention seulement avec un test génétique, parce qu’il semble qu’une multitude de gènes seraient impliqués. Certains gènes responsables entre autres de la synthèse de dopamine et de noradrénaline font présentement objet d’études, particulièrement la dopamine puisque celle-ci est liée directement à la capacité de concentration et d’attention.

Parallèlement, les allergies et les intolérances alimentaires semblent également se transmettre génétiquement. Un enfant qui a un des deux parents qui présentent des allergies alimentaires a 40% des chances d’en souffrir, et ce chiffre grimpe à 80% si les 2 parents sont atteints. Comme une grande proportion d’enfants hyperactifs souffre en concomitance d’allergies de toutes sortes (alimentaires, saisonnières, environnementales), l’on peut se demander s’il le lien entre la génétique et les troubles d’attention ne serait pas justement lié au bagage génétique allergique transmis par nos parents. La question se pose puisque le nombre d’allergies ainsi que le nombre de cas d’hyperactivité semble avoir augmenté de façon exponentielle dans les mêmes proportions ces dernières années.. Est-ce vraiment un hasard ?

Sans vouloir mettre de côté la piste génétique du manque de neurotransmetteurs cérébraux qui reste tout à fait valable et probable, il importe de regarder d’autres facteurs qui pourraient influer sur l’attention et la concentration, dont l’influence des allergies et des intolérances chez certains individus!

About these ads

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Follow

Get every new post delivered to your Inbox.

Join 78 other followers

%d bloggers like this: